Racheumeuneu

Un article de Kikiperdra, l'encyclopédie ivre.

Aller à : Navigation
Racheümeüneü (rc)
République de Rachménie (fr)

Drapeau du Racheumeuneu
(Détails)

Blason du Racheumeuneu
(Détails)
Devise nationale : Ĝööglə Rǖlz (Liberté, égalité, Googlité)
Langues officielles Rachménien
Capitale Racheumeuneu-city
40°99′N 44°99′E / 40.666, 44.666
Plus grande ville Contestgrad
Forme de l’État
 - Président
 - Premier ministre
République bananière
Igor Racheumeunian
 Aucun
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 666e
1'800 km²
6,7
Population
 - Totale (2007)
 - Densité
Classé 1e
1'234'567 hab.
12 hab./km²
Indépendance
 -  
URSS
25 octobre 2007
Pays limitrophes Iran Iran
Turquie Turquie
Azerbaïdjan Azerbaïdjan
 Géorgie
Gentilé Rachménien, rachménienne
IDH (2006) 0,568 (moyen) 70
Monnaie Béhhel (BL)
Fuseau horaire UTC +4
Hymne national Racheumeuneu über alles
Domaine internet .rc
Indicatif
téléphonique
+ 666

La Rachménie (Racheümeüneü en Rachménien, Reichmania en allemand et Rachmenia en anglais), couramment appelée Racheumeuneu est un pays plutôt méconnu du Caucase. Cette ancienne république soviétique de plus d'1 million d'habitants, se situe à proximité de l'Arménie et de la Georgie.
Encore toute jeune, cette pseudo-république, également appelée Rachmenistan est indépendante depuis le 25 octobre 2007.

Sommaire

[modifier] Histoire

Article détaillé : Histoire du Racheumeuneu.

La Rachménie est peuplée depuis la préhistoire, on a trouvé à proximité du site de Seò, des ossements humains laissant penser les spécialistes que Racheumeuneu est probablement le berceau de la civilisation. Le premier empire Rachménien semble dater de 540 avant notre ère. Cependant, étant donné que la culture Racheumeunienne n'était pas écrite avant le XVe siècle, on ignore à peu près tout de cette culture pourtant florissante semble-t'il. Le peuple des Racheumeuneu (le nom du pays est également le nom de ses habitants) semblaient vénérer une sorte de Sphère étrange... Lors de son invasion par les Russes en 1878, une grande partie de la population Rachménienne a été décimée et/ou assimilée à la population slave. C'est ce qui a rendu encore plus compliquée les recherches ethnologiques et culturelles concernant ce peuple.

En 1918, un soviet fut fondé dans la région et l'oblast autonome Racheu-Meuneu fut créé en 1923 au sein de l'URSS. En 1927, le Racheumeuneu devint la République socialiste soviétique autonome du Rachmenistan. En 1936, la République socialiste soviétique du Rachmenistan fut intégrée comme membre à part entière de l'Union Soviétique.

Lors des bouleversements politiques survenus à partir de la fin des années 80 en URSS, des élections libres furent organisées au Racheumeuneu en 1992, mais un coup d'état, organisé par le Général I. Létèthan-Dsimet' balaya pendant de longues années tout espoir pour le peuple de Racheumeuneu de voir une république libre naître dans leur pays. Une dictature fut mise en place et celle-ci dura jusqu'à son renversement en 2007, laissant place à une république bananière, mais pacifique.

[modifier] Politique

Article détaillé : Politique du Racheumeuneu.

La Constitution de 1993 définit le statut politique du pays comme une république, cependant les politologues estiment que ce n'est qu'une facade pour cacher une semi-dictature. Le pouvoir exécutif est composé d'un président qui joue également le rôle de premier ministre. Le pouvoir législatif est inexistant dans ce pays, et le pouvoir judiciaire est représenté par le président et lui-seul. La Cour suprême et la Cour constitutionnelle existent, mais servent uniquement à approuver le pouvoir en place.

En avril 2002, des troubles éclatent dans le district de Iahoù lors de manifestations demandant la libération d'un opposant politique. La répression commandée par le président tue une centaine de personnes. Les province d'Hexalide et de Hèmèsène se soulèvent le mois suivant et renverse le pouvoir, en décapitant le président en place.

Ces événements connus sous le nom de « Révolution des bottes » plongèrent la communauté internationale dans un émoi profond, et pour la première fois, les Nations Unis se penchèrent sur le cas du Racheumeuneu. Les casques bleus furent envoyés en mars 2004, et rapatriés quelques semaines plus tard. Le pouvoir tomba alors dans les mains d'un certain O. Döhfezh, qui fut renversé en octobre 2007 par l'actuel président de la république Rachménienne, Igor Racheumeunian, qui décida de rétablir son ancien nom au Racheuneu.

[modifier] Subdivisions

District du Racheumeuneu
District du Racheumeuneu
Article détaillé : Subdivisions du Racheumeuneu.

Le Racheumeuneu est divisé en 5 regions (blastì) et une ville (cìtì). Leur centre administratifs portent généralement le même nom (les exceptions sont notées entre parenthèses dans la liste ci-dessous) :

  1. Barkchkek cìtì
  2. Bçakkìn blastì
  3. Rviga blastì
  4. Amar-Fàad blastì
  5. Szçyn blastì
  6. Yyjik Qoùl blastì (Démnazol)

Chaque blastì est divisé en districts (môôçì), administrés par des officiels nommés par le président. Les communautés rurales (azçì kmotì), constituées au plus de quinze villages, ont leur propres maires et conseils, mais contrôlés intégralement par le chef d'état.

[modifier] Géographie

Carte du Racheumeuneu
Carte du Racheumeuneu
Vue satellite du Racheumeuneu
Vue satellite du Racheumeuneu
Vue depuis Rachmìì sur la chaîne du nord
Article détaillé : Géographie du Racheumeuneu.

Le Racheumeuneu est un pays constitué de chaînes montagneuse très élevés et de plateaux, dans les hauteurs deu Caucase, non loin de la Mer Caspienne et proche également de la Mer Noire. La Rachménie se situe en Eurasie, entre les continents Européen et Asiatique. Le climat y très rigoureux, principalement en hiver, ou les températures peuvent tomber à –50°C. Plus de 80% du territoire du pays est situé à plus de mille mètres d'altitude et le point culminant du pays est le mont Tagnard avec ses 4810 mètres. Le paysage rachménien se caractérise également par ses nombreux lacs, comme par exemple le lac Ustre, dont la superficie est de 800 km², situé à une trentaine de kilomètres de Racheumeuneu-city, la capitale. Le Racheumeuneu est situé au cœur d'une zone qui connaît une très grande activité sismique, et le dernier grand séisme remonte au 6 juin 1977 où plus de cinq mille personnes ont trouvé la mort. Le climat du Racheumeuneu est continental, et la végétation est relativement rare.

La vallée de Glumac est notamment le réceptacle de la puissante rivière Fìryt', qui traverse la quasi-totalité du pays depuis le nord-ouest du pays jusqu'à sud de la vallée d'Estìgyr, où elle devient un fleuve, l'un des plus puissants de la région, et l'un des principaux fleuves d'Asie Centrale.

Les villes du Racheumeuneu se situent bien entendu dans les zones les plus basses du pays, dans les plaines rocheuses. Au Sud, la capitale Racheumeuneu-City se situe tout de même à plus de 900 m d'altitude. Au Nord-Ouest, le second foyer de peuplement de se situe dans la vallée d'Ourkaga, où l'on trouve de nombreuses villes, plutôt prospères, comme Youp Laboùm, ainsi que le point le plus bas du Racheumeuneu, la vallée du Raga-Pìyura, à 146 m d'altitude.

A l'Est, le lac Abhinn Toùl' forme une toute petite mer intérieure de 4 456 km² à près de 2 000 m d'altitude, l'un des plus grands lacs du monde. Profond de 523 m, le lac est légèrement salé et ne gèle jamais.

[modifier] Économie

Article détaillé : Économie du Racheumeuneu.

Le Racheumeuneu reste un pays plutôt pauvre, dont l'économie est essentiellement baséée sur l'agriculture et l'élevage. Juste avant la chute de l'Union Soviétique en 1991, 96 % des exportations du Racheumeuneu étaient destinées à l'URSS; l'effondrement de l'Union Soviétique a considérablement freiné la production du pays au début des années 1990. Des réformes importantes furent entreprises, permettant d'améliorer la performance économique du pays, mais augmentant du même coup le taux de mortalité des rachméniens de façon considérable, l'usage de travaux forcés étant monnaie courante dans les années 90. La situation a depuis légèrement évolué, mais les revenus du pays demeurent peu constants et la pauvreté est très présente dans le pays.

L'agriculture et l'élevage sont les principaux moteurs économiques du pays, employant en 2002 plus de 50 % de la population du pays et produisant 41,2 % du PIB. Le Racheumeuneu est très montagneux et convient à l'élevage du bétail, qui est ainsi la principale activité agricole. Les cultures dominantes incluent le blé, le sucre de betterave, le coton, le tabac, les légumes et les fruits; dans une moindre mesure, la laine, la viande et les laitages.

  • PIB : 406 millions de US$
  • Croissance : 6,1 % en 2004.
  • Salaire mensuel moyen : 36 USD en 2006
  • 3/4 de la population vit dans la pauvreté.

[modifier] Démographie

Évolution de la démographie entre 1992 et 2003. Population en milliers d'habitants.
Évolution de la démographie entre 1992 et 2003. Population en milliers d'habitants.

En 2007, la population du Racheumeuneu était estimée à 1 234 567 habitants. En 2004, 31,4 % ayant moins de 15 ans et 7,1 % plus de 65. Le pays est rural à 69,6 %, pour une densité de population très faible de 12 habitants par km².

61,5 % de la population est d'origine kirghize, un groupe ethnique turc présentant des influences mongoles et chinoises et étant historiquement constitué de bergers semi-nomades. La plus grande minorité est celle des ouzbèkes (13,6 % de la population), principalement situées dans le Nord, suivis par les personnes d'origine russe (10,0 %, essentiellement dans le Nord-Est), kazakh (1,2 %), ukrainienne (0,9 %) et coréenne (0,4 %). Il existe également de petites communautés d'origine allemande, étant à l'origine du nom du pays, au moyen-age.

Espérance de vie (2003 src : Banque mondiale des instituts statistiques) : 61,6 ans

Rang IDH : 170e mondial en 2006

Natalité (2006, src : Comité national des statistiques) : 13 pour 1000 habitants

Mortalité (2006, src : Comité national des statistiques) : 9,8 pour 1000 habitants

Solde migratoire (2006, src : Comité national des statistiques) : - 90 000

Taux d'alphabétisation des adultes (2001) : 78 %

Revenu national brut par habitants en dollars (2003, est.) : 240

[modifier] Culture

Article détaillé : Culture du Racheumeuneu.

Traditionnellement un peuple nomade, les Kirghizes restent attachés à ces traditions. Elles comprennent notamment les artisanats liés à la fabrication et à la décoration de la yourte, faite d'épaisses toiles de feutre. Le cheval occupe une grande place dans l'art, l'imaginaire et la symbolique collective.

La langue Racheumeuneu appartient au groupe des langues turques, au même titre que le Kirghiz. En 1926, un alphabet basé sur l'alphabet arabe fut introduit, remplacé par l'alphabet latin qui fut définitivement adopté en 1929.

[modifier] Tourisme

Chevaux pâturant près de Mikklo
Chevaux pâturant près de Mikklo

Le Racheumeuneu s'ouvre à peine au tourisme, et est donc une destination encore très peu pratiquée, mais relativement appréciée pour le tourisme d'aventure et nature : alpinisme, trekking, randonnées à cheval, rafting, chasse, etc.

Les principaux objets présentant un attrait touristique sont :

  • Le village de Roolanbì, au cœur du massif forestier d'Etzçar, au Nord-Est du pays
  • les villes de Zôtgìn' et Itch, au sud-ouest du pays.
  • Byrthy, site archéologique, ancienne capitale du pays, où reste le minaret et fondations d'un mausolée
  • La rivière de Reçzbùr, dont le débit est parmi les plus forts du monde
  • Les Thììthass (hauts plateaux, à partir de 3400 m. d'altitude), à partir de l'ouest vers l'est : Thììth Yaz, Thììth Maas et Thììth Ak-Tyius
  • La gorge de Kolourk, profonde de près de 150m
  • Le canyon de la Rethonie, à l'extrême sud du pays, dans la région de Khargaz

[modifier] Voir aussi

[modifier] Liens internes

[modifier] Liens externes

[modifier] Bibliographie

  • Histoire et vie du peuple du Racheumeuneu. Moscou, 1896-1902.
  • La Rachménie, mon pays ("Racheumeuneu my country"). Isidore Malkopec, 1968-1976